Sélectionner une page

Nouvelles

 

 

Nouvelles Frumecar

Frumecar met en place un nouveau laboratoire d’analyse des revêtements pour optimiser les propriétés des peintures et autres revêtements de ses équipements.

par | Mai 17, 2021 | Centrales à Betón, Innovation, Nouvelles | 0 commentaires

La corrosion génère des pertes énormes. Certaines estimations les chiffrent à près de 5 % du PIB mondial. En fait, environ un tiers de la production mondiale d’acier, si ce n’est plus, est destiné à remplacer des pièces endommagées par la corrosion. Ce problème est accentué pour les installations et équipements de production et de distribution de béton

Beaucoup d’argent est en jeu et celui qui relève ce défi avec sérieux peut obtenir un avantage concurrentiel important. La prévention est la manière la plus économique de lutter contre la corrosion. Il est donc nécessaire de mettre en œuvre des méthodes capables de l’analyser dans un court laps de temps.

Chez Frumecar, nous sommes conscients de l’ampleur du problème et c’est pourquoi nous avons créé un laboratoire d’analyse des revêtements pour analyser les propriétés anticorrosives des revêtements et des peintures sur les pièces et les structures métalliques de tous les composants de nos équipements. L’objectif est de réaliser des tests de corrosion accélérée et de déterminer ainsi en quelques heures (jours et parfois mois) des phénomènes qui prennent en réalité des années. Grâce à ce laboratoire, nous pouvons garantir à nos clients les normes les plus élevées du marché ce qui concerne les propriétés anticorrosives de nos revêtements.

D’une manière générale, un revêtement anticorrosif doit être aussi inerte que possible aux conditions de son environnement et doit avoir des propriétés qui optimisent son objectif, comme l’adhérence au substrat. Des méthodes telles que les chambres de brouillard salin, en anglais salt spray chambers, sont utilisées pour calibrer ces caractéristiques. Dans ces chambres, les pièces métalliques sont introduites, peintes et/ou revêtues d’une émulsion antirouille. Dans des conditions normalisées (UNE-EN ISO 9227), les pièces à tester sont soumises à une vaporisation continue d’eau salée pour créer un environnement à humidité constante.

Ces tests permettent de déterminer si les peintures anticorrosives ont les effets suivants :

  • Effet de barrière : Le revêtement doit être aussi étanche que possible.
  • Résistance ionique : Pour empêcher le mouvement des ions de l’électrolyte qui provoquent l’absorption d’oxygène par la structure métallique.
  • Effet inhibiteur. Directement ou indirectement, il existe des éléments qui inhibent et retardent l’oxydation une fois qu’elle a commencé. Certains pigments dans les peintures comportent cette propriété.
  • Effet de protection cathodique. Certaines peintures contiennent des composants métalliques, généralement du zinc, qui jouent le rôle d’anode. Le métal se protège alors de l’oxydation en jouant le rôle de cathode.

La norme UNE-EN ISO 9227 couvre trois types d’essais au brouillard salin : Le NSS, ou brouillard salin neutre, s’exerce sur les métaux et divers types d’alliages. Le pH du brouillard salin doit se situer entre 6,5 et 7,2 (à 25º). Le brouillard salin acétique (AASS ) et cuproacétique (CASS ) sont utilisés pour les revêtements de nickel et de chrome ou de cuivre. Également pour les revêtements de type anodique et organique sur l’aluminium. Le pH doit être compris entre 3,0 et 3,1 (23 à 27 degrés).

L’innovation est l’un de nos principes directeurs, elle est inscrite dans notre ADN. Chez Frumecar, nous recherchons des solutions efficaces et efficientes, en étudiant les meilleurs produits et services ainsi que les meilleures méthodes pour les mettre en œuvre. Nous nous engageons à fabriquer des produits de qualité pour chacun des composants de nos équipements. Si vous souhaitez en savoir plus sur notre laboratoire d’analyse des revêtements, n’hésitez pas à nous contacter. Téléphone : +34 968 890 000 – e-mail : frumecar@frumecar.com

Ne rater aucune nouveauté

Politique de confidentialité

13 + 7 =