Sélectionner une page

Nouvelles

 

 

Nouvelles Frumecar

Recyclage des solvants et machines à mesurer les revêtements : la réponse de Frumecar aux défis de l’économie circulaire et de la durabilité.

par | Juil 28, 2021 | Innovation | 0 commentaires

Aujourd’hui encore, l’industrie fonctionne selon un schéma linéaire : les biens sont produits, utilisés jusqu’à leur consommation, et ce qui reste –les déchets– est rejeté dans l’environnement (enterré, brûlé ou déversé dans les rivières et les mers).

Ce système met en danger les conditions de vie sur notre planète. La contamination des sols et des aquifères s’aggrave, les émissions de gaz à effet de serre augmentent et les ressources à long cycle de renouvellement, voire les ressources non renouvelables comme le pétrole, disparaissent.

Pour faire face à ce grave problème, les États, les institutions mondiales et les entreprises ont décidé de modifier ce modèle pernicieux de production et de consommation, et ont pris des mesures pour le rendre durable, tant sur le plan économique qu’écologique.

C’est ainsi qu’est né le concept d’économie circulaire, qui repose sur l’utilisation de toutes les ressources de manière à minimiser les émissions toxiques et les déchets ou à les réintroduire dans le processus de production.

Cela nécessite des systèmes de production et de recyclage plus efficaces. Chez Frumecar, nous nous sommes efforcés d’aller dans les deux sens et de contribuer à rendre nos centrales à béton et nos bétonnières plus efficaces, plus durables et plus propres.

En voici deux exemples : une nouvelle technologie pour calibrer la qualité de la peinture et du revêtement des pièces et un nouveau système de recyclage des solvants.

  • Le laboratoire d’analyse des revêtements dont nous avons déjà parlé, mesure la résistance à la corrosion des revêtements. Pour rendre cette tâche de détection plus efficace, nous avons ajouté à ce laboratoire des machines qui mesurent le degré d’épaisseur de la peinture. Cela contribue de rendre les revêtements plus homogènes et d’appliquer la peinture plus efficacement, permettant ainsi d’appliquer la peinture aux doses indispensables. En outre, nous disposons d’appareils qui indiquent le degré d’adhérence de l’apprêt sur la pièce. Cela permet de réduire la consommation de peinture.
  • Les machines avec lesquelles nous peignons doivent être nettoyées quotidiennement. Cela se fait avec du solvant. Jusqu’à récemment, les déchets de cette activité –du solvant mélangé à des boues de peinture– étaient livrés à une entreprise de gestion des déchets. Nous disposons maintenant d’un appareil qui sépare le solvant des boues de peinture par distillation. Jusqu’à 90 % peuvent être réutilisés, ce qui permet un cycle allant jusqu’à 8 nouvelles utilisations du solvant. Cela améliore également ce que l’on appelle l’empreinte carbone du processus, car il faut moins de temps et moins de carburant pour effectuer une telle opération. Par exemple, le recyclage nécessite le déplacement des opérateurs de l’entreprise et l’utilisation de machines supplémentaires qui consomment de l’énergie supplémentaire.

Frumecar consacre une partie de son temps à étudier comment rendre son processus de production plus durable et moins coûteux. Nous avons un engagement non seulement envers le secteur du béton mais aussi envers les personnes, celles qui sont directement impliquées dans notre activité et celles qui peuvent être affectées par celle-ci. C’est pourquoi nous mettons l’innovation au service de la durabilité.

Ne rater aucune nouveauté

Politique de confidentialité

5 + 9 =